agressive players

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

agressive players

Message par Admin le Mar 10 Fév - 21:08

voila la traduction d'un article de PGi Online, très intéressant.

"Class Room : l'Art de l'agressivité
Tuer ou se faire tuer
par John Dresser, Chicago Farside



Il n’y a aucun intérêt à rester à l’arrière comme un lapin effrayé. La clef pour réussir ses matchs c’est de remonter le terrain et d’écraser toute opposition. L’agressivité remporte les matchs – c’est un fait indéniable. Voici donc le guide de PGi pour jouer le match agressif parfait …



L’agressivité remporte les matchs. C’est une vérité connue du monde du paintball depuis 20 ans et c’est encore plus vrai aujourd’hui. On en arrive à chercher le bon angle et le fait indiscutable que quelque soit l’endroit où vous jouez ou votre niveau de jeu, tirer sur quelqu’un vous présentant son flanc est beaucoup plus facile qu’initier un gunfight avec lui. Quelqu’un qui peut se déplacer à chaque fois que vous perdez l’ascendant est beaucoup plus dangereux qu’une personne qui restera au même obstacle lorsque vous sortirez à nouveau. Ca vous paraît trop simple ? Et bien c’est pourtant le cas.

N’importe quelle personne qui a déjà voulu s’inscrire ne serait-ce qu’à un tournoi local de 3 men sait que le jeu est réellement lié à une histoire d’angles ; vous devez surveiller les bandes et écarter le jeu. La raison pour laquelle vous le faite, est d’empêcher les joueurs adverses de remonter le terrain droit vers vous. Vous pourrez voir des équipes qui prennent systématiquement les corners quand leurs joueurs se font éliminer, cela leur permet souvent d’empêcher la défaite de l’équipe. Un match qui se gagne se construit d’abord en prenant les obstacles avancés.


APPRENDRE
Lorsque je travaillais sur le terrain du coin et jouais les tournois locaux je recherchais systématiquement de nouveaux joueurs. La toute première chose à laquelle je prêtais attention était leur agressivité sur le terrain. Essayent-ils toujours d’aller le plus loin possible ? Laissent-ils le match se dérouler jusqu’à son terme ou essayent-ils une action au risque de se faire éliminer avant la fin ? Aiment-ils prendre un obstacle et y rester ou essayent-ils de rentrer leur adversaire pour enchaîner un déplacement ? Si un bon joueur n’était pas agressif je ne leur donnais pas de deuxième chance, par contre si un joueur n’était pas bon mais essayait constamment d’aller vers l’avant, je continuais à le suivre un moment et me demandais : « Est-ce que je peux le faire progresser ? ». Je ne pourrais pas entraîner un joueur et lui mettre la pression pour qu’il aille chercher l’adversaire mais je pourrais lui apprendre comment jouer au paintball. Il est plus facile de calmer les ardeurs d’un joueur agressif que de motiver un joueur timide à aller chercher le contact devant.

J’ai commencé à jouer des tournois dans le Tennessee quand il n’y avait encore aucune équipe au niveau national. Il n’y avait alors aucune équipe reconnue où postuler et bien avant que je puisse imaginer de faire des trajets de 8 heures jusqu’à Chicago ou encore de 6 heures vers Atlanta pour m’entraîner, j’ai du prendre les joueurs à portée de main. Je savais qu’il y avait des tournois locaux avec quelques équipes sponsorisées faiblement qui attendaient d’être remportés. J’ai joué avec l’une de ces équipes. Notre niveau de jeu n’atteignait pas celui des équipes qui remportaient ces tournois, mais chaque joueur de l’équipe avait la volonté de réaliser l’action qui lui permettrait de dumper un joueur adverse si la chance de remporter le match se présentait. Cette imprévisibilité nous aura bientôt permis de réaliser que nous étions à même de remporter un match grâce à l’agressivité.


AFFIRMER SON STYLE DE JEU
Nous avions quelques règles au sein de cette équipe : Dv8 (oui je sais que ce nom a été porté par plus d’une team, mais cela remonte à la moitié des années 90 et nous étions les premiers à l’utiliser). La plus importante était celle où si vous « marchiez » sur quelqu’un en le dumpant, le reste de l’équipe devait vous achetez vos repas pour le reste du tournoi. Il ne s’agissait pas tant d’enfoncer ses crampons sur le cul de l’adversaire (même si cela aurait plutôt marrant), il s’agissait plutôt d’un rappel disant que nous ne gagnerions pas de matchs en restant à l’arrière et en laissant venir les équipes à nous. Nous devions y aller et prendre la victoire par nous même ou nos chances de victoires ne feraient que diminuer à chaque minute écoulée. Notre niveau de jeu était inférieur à celui de pas mal d’équipes que nous avons battu, mais nous avions de la volonté et avons pris les risques nécessaires pour rapporter le drapeau.

A ce jour je ne peux pas me rappeler d’un seul match gagné contre une équipe alors que notre stratégie était basée sur la défense.

Il est toujours possible de gagner un match en défense. Les Ironmen ont gagné un match de NPPL à OC alors qu’ils étaient à 2 contre 7. Ils ne l’ont pas gagné en étant agressif, ils l’ont gagné parce que les Buchwackers ont couru dans leurs lignes de tir. Ils étaient tellement excités de battre les Ironmen qu’ils ont joués négligemment et de façon trop agressive. Ne comptez pas sur vos adversaires pour qu’ils n’utilisent pas le terrain à leur avantage quand la situation l’impose.


SE CONDITIONNER
Vous pouvez entendre les Ironmen crier « bloody knuckles » (Ndt. : Les « knuckles » sont les articulations supérieures des doigts lorsque vous avez le poing fermé) avant leur match ou encore entendre Farside crier « Through them » (Ndt. : A travers eux). Ils essayent de s’encourager et de se préparer pour le match, mais ils se rappellent également que la manière de remporter le match est d’aller de l’avant et de prendre le dessus sur l’autre équipe. Camper sur ses positions est toujours un plan risqué mais il peut quand même fonctionner pour certaines équipes. Je ne veux pas dire non plus que la première équipe qui prend les spots au centre du terrain sont celles qui gagnent. Vous verrez souvent des équipes agressives commencer avec 4 joueurs au prebunk, mais qui se déplaceront ensuite vers l’avant une fois leur premier loader vidé. Souvent une « contre-attaque » est plus efficace qu’une course à tout va vers le fifty (le milieu de terrain). Toutefois dans la plupart des cas, l’équipe qui prend les risques est récompensée de ses efforts.

A chaque fois que nous marchons le terrain, je me préoccupe de deux choses très simples. « Comment allons-nous faire pour atteindre les bons spots » et « Comment allons-nous empêcher l’adversaire de les prendre » ? De nos jours on trouve souvent un obstacle au fifty et au centre du terrain qui n’a pas de supers angles mais qui permet de tenir une ligne et de permettre alors à ses coéquipiers de prendre leur spot tout en empêchant l’adversaire de prendre le snake ou tout autre obstacle important.


PRENDRE SON SPOT
L’un des déplacements les plus simples et le moins utiliser au paintball aujourd’hui est celui qui consiste à reprendre la place d’un joueur qui vient de se faire toucher. Vérifiez rapidement quels joueurs pourraient vous toucher et partez instantanément sans aucune hésitation. Le joueur qui vient d’éliminer votre partenaire est dans la plupart des cas en train de crier à l’arbitre de sortir le joueur touché et le reste de son équipe ne sait pas que votre joueur est éliminé donc ne prennent pas le risque de s’exposer. Vous voyez votre joueur dans le snake prendre une bille, au moment où il demande un check vous devez partir et reprendre le snake avant que l’adversaire ne se recale sur votre position.

Observez vos joueurs qui se font sortir. On peut souvent dire si l’équipe adverse a pris un spot très agressif comme le X pour prévoir son prochain déplacement. Si votre joueur se rendant au snake rentre dedans et ressort de suite avec quatre impacts sur son flanc, on ne risque pas de dire une bêtise en affirmant qu’il ne les a pas pris de la part du corner. Votre boulot aura peut-être été de reprendre le snake mais maintenant vous savez qu’il y a quelqu’un qui vous attend au central. On ne peut pas toujours combattre l’agressivité adversaire par sa propre agressivité. Si l’adversaire prend le central et qu’il bloque la zone du snake, il vous faudra d’abord l’éliminer avant d’envisager la reprise du snake. Plus vous laisserez longtemps ce joueur dans sa position et plus vous lui laisserez l’occasion d’être rejoint par un de ses coéquipiers à un autre obstacle avancé d’où ils pourront alors se protéger mutuellement et faire un carton sur le terrain. Le meilleur moment pour aller chercher un joueur est celui où il vient de rentrer dans l’obstacle, vous ne laissez pas ainsi son équipe prendre les dispositions pour couvrir sa nouvelle position. Si un joueur doit plonger pour prendre un obstacle ou prend son temps pour se placer vous pouvez souvent faire votre déplacement avant qu’il ne soit prêt.

Cela fonctionne à l’inverse aussi. Un déplacement trop agressif peut souvent faire pencher le match en votre faveur mais vous devez protéger aussi vos joueurs et leur éviter de se faire dumper. Une fois que votre joueur a fait son déplacement, faite en sorte de faire avancer un autre joueur afin qu’ils puissent se protéger mutuellement.


EVOLUTION DU JEU
Le XBALL inculque l’agressivité et apprend également à s’en défendre. Les joueurs ont appris comment en tirer partie et le niveau moyen des joueurs évoluant sur les tournois de paintball a explosé. Ils jouent plus de points dans une journée et ils ont appris que rester à l’arrière n’était pas la meilleure solution.

Le coaching : ça craint
Pour toutes les bonnes choses que le XBALL a apporté en termes d’agressivité et de dynamisme, elle a aussi apporté l’un des pires éléments au paintball : le coaching. Coacher à partir du pit ou encore du côté du terrain est l’une des grosses faiblesses du XBALL. Il créer des robots, récompense les joueurs qui savent écouter mais qui ne pensent pas et réduit à néant certaines phases de jeu fantastiques.


FINALITE
L’équipe doit trouver son style de jeu et travailler dessus, si vous pensez que vous serez capable d’opter pour une stratégie défensive et qu’elle vous permettra de vous emmener vers le plus haut niveau, vous risquez de vous embarquer dans un voyage très long et plein de désillusions. Il n’est pas impossible de gagner des matchs en conservant une stature défensive, mais je n’ai pas vu de tournois gagnés de cette façon depuis très longtemps.

Si l’équipe adverse prend le dessus ne paniquez pas, communiquez les positions des joueurs adverses qui feront le plus de dommages. Plus important encore, trouvez comment ils ont été aussi rapide à prendre ces positions et changez votre stratégie pour prendre ces obstacles au prochain point ou en les ralentissant. L’agressivité c’est également la façon dont les joueurs à l’arrière parviendront à faire avancer leurs attaquants pour qu’ils fassent un maximum de dégâts. Bonne chance.




Note : Bien avant que les équipes possèdent un nom de ville accolé à leur nom, Aftershock a toujours été associé à l’agressivité. Ils étaient tellement connus pour leur agressivité que leurs adversaires choisissaient souvent une attitude plus défensive en espérant que les joueurs d’Aftershock viendraient se placer au bout de leur canon. Shock poursuivra son histoire en étant l’une des plus équipes les plus agressives qui n’aient jamais joué.Strange ont laissé leur marque en tant que team pro en jouant la montre et en n’attachant aucune importance au temps qui filait en forçant l’adversaire à faire le mauvais déplacement. En NXL, ils tenaient leurs lignes et n’avait aucun problème pour faire durer un point sur plus de sept minutes si vous leur laissiez faire. L’ère des équipes purement défensive est aujourd’hui terminée (Ndt. : Strange a disparu peu après les débuts de la NXL).


Traduction adaptée de l'article paru sur PGi Online"
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 2253
Age : 42
Date d'inscription : 12/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://paintball-nimes-mont.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par Invité le Mar 24 Fév - 14:50

A propos d'agressivité que j'interprète comme un harcèlement sur les adversaires, j'aimerais que certains de nos entraînements d'équipe soient axés sur une avançée limite dans les obstacles, j'entend par là, l'idée que la moindre demi seconde de relachement de la pression par nos adversaires soit l'occasion d'une progression. Si l'attaquant fait cela, qu'il est suivi par son défenseur puis, instantanément par le reste de l'équipe je pense qu'on gagnera en cohésion. En perspective de grosses prises de risques et des matchs perdus en pagaille avant que les automatismes soit pris.
Mais ce qui naîtra de cela est un vision du jeu plus "professionnelle" pour chacun des membres de l'équipe et une rapidité d'exécution et de réaction qui convient à ceux qui ont l'ambition de faire trembler les adversaires.
Le plus haut niveau ne laisse pas de répit.
Si on a peur de se confronter au doute sur le terrain (le doute de savoir si tel mouvement est justifié), c'est qu'on a peur de se confronter à ses failles, à ses faiblesses. Pour preuve, la façon dont on termine les matchs.
Ceci est mon avis.
Ceci est ce que je crois être un de mes gros points faibles. Et rester en vie derrière mon obstacle ne m'apprend pas à être agressif.
Bien entendu, nous n'avons pas encore réellement fait un entraînement d'équipe. Mais je souhaite que la victoire ne soit pas encore le seul objectif.
Tout le monde veut aller au paradis mais personne veut mourir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par Admin le Mar 24 Fév - 19:35

superbe nico
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 2253
Age : 42
Date d'inscription : 12/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://paintball-nimes-mont.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par Invité le Mar 24 Fév - 19:45

Séance de dédicaces le mardi 29 mai à la salle des fêtes de st Paul sur la Garenne avec apéro. Présence obligatoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par Admin le Mar 24 Fév - 19:49

I love you @
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 2253
Age : 42
Date d'inscription : 12/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://paintball-nimes-mont.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par chavroux le Mar 24 Fév - 20:14

exate Cool
avatar
chavroux
stars
stars

Nombre de messages : 820
Date d'inscription : 24/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: agressive players

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum