les secret de la reussite sont ici a mediter (pris sur pgi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les secret de la reussite sont ici a mediter (pris sur pgi)

Message par Admin le Lun 20 Oct - 21:19

PGi passe dans les coulisses de l’équipe Joy Division pour comprendre exactement comment les REBALLS ont transformées une bonne équipe européenne en une équipe championne NPPL et un prétendant possible au titre…



C’était en 2003 à la Campaign Cup en Grande Bretagne, quand nous, l’équipe de Suède, avons joué et battu l’équipe des Russian Legion assez facilement en demi-finales de la Coupe des Nations XBALL. Puis en 2004, l’EXL a débuté et nous nous sommes retrouvés à nouveau en face des Russians Legion en finale du Camp Masters à Paris. La partie s’est terminée sur le score de 6-12 mais cette fois nous étions totalement surclassés par les russes. Cette année là nous avons continué d’enchaîner les finales et nous avons continué d’avoir le cul botté par la machine russe. Le score de 6 à 12 obtenu lors de la première finale s’est rendu être en fin de compte le meilleur score que nous avons pu obtenir face aux russes de toute la saison ! C’était juste irréel. Après avoir gagné les demi-finales de plus de 10 points nous avons été battu de 10 points et plus par les russes par la suite.



La question était simple : comment l’équipe russe a-t-elle évoluée aussi vite en l’espace de 5 mois ? Qu’ont-ils fait pour devenir si bons aussi vite ? Et bien, il n’y a aucune recette miracle – a force d’un travail difficile, d’entraînements disciplines et d’un millionnaire dévoué. La question suivante n’était pas aussi simple : comment pouvons-nous faire la meme chose ? Et bien nous ne le pouvions pas. Nous n’avions pas les moyens, et l’argent que Sergey a investi dans son équipe était bien au-delà de tout ce qui faisait dans le reste du monde.



C’est dans le courant de l’automne 2004 qu’Alvaro Mesquita et moi-même avons travaillé sur un projet de billes réutilisables que nous avons appelé Reball (un nom que ma femme a trouvé alors que nous parlions du projet à Stockholm). C’était un projet sur lequel nous travaillions depuis deux ans et nous avons essayé près de 50 différentes formules et billes qui n’ont donnés aucun résultat. Nous avions embauché quelques ingénieurs mais nous ne parvenions pas à faire voler les billes de façon bien droite sans avoir recours à la lubrification. Après le massacre face aux russes, j’ai compris que la Reball était notre seule chance d’être compétitif. Nous avions de les faire voler droit et nous devions avoir un outil d’entraînement réutilisable à volonté sans qu’il y ait de surcoût budgétaire. A la fin de l’été 2004 j’ai reçu un coup de fil d’Alvaro. Il était très excité et m’a dit que je devais essayer le nouvel échantillon aussi vite que possible. J’ai récupéré les échantillons et me suis rendu à l’indoor Appelwhite de Simone à Stockholm le jour même. Le feeling que j’ai eu en tirant ces nouvelles Reball était un pur bonheur. Les Reballs sortaient du canon sans aucun problème et volaient parfaitement droit. Je sautais littéralement partout autour du site et serrais dans mes bras tout le monde. Je savais ce que cela signifiait pour le paintball et que nos efforts et investissements avaient aboutis.





Décisions difficiles
La semaine suivante j’ai eu un rendez-vous avec l’équipe. Nous avions maintenant l’outil qui allait nous permettre de nous entraîner autant que nous le voulions et il était temps de placer la barre à un niveau que nous voulions atteindre. Voilà ce que je leur ai dis : « Qu’est ce que vous désirez accomplir pendant votre carrière de paintballer ? » Nous avions tous joué quelques tournois de NPPL et c’était pour moi le but ultime, gagner une manche NPPL. Qu’avons-nous donc besoin pour y arriver ? Uniquement d’un training par semaine ? C’est à peu près ce que nous faisions depuis 2003 et cela nous a permis de passer d’un classement moyen à une position de top3 au niveau européen. Que pourrions-nous faire pour devenir une équipe d’ordre mondial ? Deux entraînements par semaine ? En prenant en compte que la plupart des équipes au top ne s’entraînent pas toujours une fois par semaine, cela nous aurait coûté trop de temps pour y parvenir. Pour pouvoir gagner et continuer à gagner nous savions qu’il nous faudrait au moins 3 jours d’entraînement par semaine.



Nous devions nous entraîner selon un planning qui pourrait nous permettre facilement de copier le modèle russe sans pour autant y consacrer autant de temps qu’ils le faisaient. Nous devions aussi garder en mémoire que les joueurs russes étaient payés pour s’entraîner et que c’est quelque chose que nous ne pourrions pas faire avant longtemps. Maximus voulait que l’on s’entraîne cinq fois par semaine mais Maximus est aussi le seul joueur de l’équipe qui arrive à vivre du paintball. La plupart des autres membres voulaient un entraînement de trois jours pendant que certains joueurs plus vieux quittaient l’équipe en disant que c’était cependant la bonne direction à prendre. Ils devaient quitter l’équipe à cause de l’engagement requis, c’est quelque chose qui serait arrivé tôt ou tard.





Simplifiez-vous la vie.
Quand nous avons mis en place ce processus il était temps de commencer l’entraînement. Les Reballs ont rendu possible la réduction des coûts de l’entraînement, mais il nous fallait quand meme une infrastructure pour être en mesure d’avoir un programme sur le long terme. Tout ce qui peut faciliter les joueurs à commencer l’entraînement au plus vite une fois sur le terrain ne fera que rendre plus facile le développement de l’équipe. […]



Avant tout nous avions besoin d’un terrain qui avait à disposition les infrastructures nécessaire pour protéger nos Reballs. Deuxièmement nous avions besoin d’un accès à l’air proche du terrain afin de permettre aux joueurs de remplir leur bouteille sans quitter l’exercice en cours. Puis nous avons du penser aux choses dont les joueurs pourraient avoir besoin pendant l’entraînement : eau, WC, et un support technique pour l’équipement. L’idée ici est de réduire autant que possible le temps à consacrer à tout ce qui ne touche pas l’entraînement. Cela aidera également les joueurs à se concentrer sur les exercices sans avoir à se soucier d’autre chose. Cela renforcera également le professionnalisme de l’équipe et l’aidera au niveau de la discipline pendant l’entraînement. , nous pensions à chaque chose auquel les joueurs pourraient se préoccuper en rapport à l’entraînement afin de rendre celui-ci le plus simple possible. Si vous voulez avoir deux ou trois sessions par semaine, il vous faudra des entraînements tranquilles et sans prise de tête.



Nous utilisons au moins 2000 Reballs par joueur et par session. En quantité moins importante nous ne ferions que diminuer la durée de l’entraînement ; Joy peut utiliser jusqu’à 4000 Reballs par joueur pour une session d’entraînement. Rappelez-vous que chaque minute d’entraînement dépensée en récupérant de la Reball est autant de temps perdu à l’entraînement.
Plus tard, nous avons utilisé énormément la snapbox. C’est aussi un projet sur lequel j’ai travaillé pendant plus de trois ans. J’ai eu les mêmes soucis avec la snapbox qu’avec les Reballs. Je ne trouvais pas de matériau pouvant tenir le coup après des tirs à répétition. Finalement, l’année dernière je l’ai trouvé en Suède et après plus de 100.000 tirs il n’a toujours pas montré de signe de fatigue. […] La snapbox a permit de donner des exercices à réaliser pour les joueurs. Par exemple, je peux dire à un joueur qu’il a besoin de travailler sur son snap vertical – le fait de sortir et rentrer très rapidement en lâchant une bille ou deux par-dessus l’obstacle – ou encore son snap shooting et sa vitesse de pianotage, etc. … Tous ces exercices peuvent être réalisés dans une snapbox chez le joueur (si il a de la place bien sûr). La seule chose dont il aura besoin c’est de motivation, si vous avez des joueurs motivés, votre seule limite sera le 7ème ciel.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 2253
Age : 42
Date d'inscription : 12/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://paintball-nimes-mont.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum